Retour sur le conseil communautaire  de la Communauté d’Agglomération Saint Germain Boucles de Seine du 9 juillet 2020

Un conseil copieux qui finit d’organiser la mandature et pour le budget 2020, soit 62 délibérations que nous avons soigneusement préparées avec questions amendements et propositions.

Sur le budget, nous avons interrogé la majorité sur différents points : investissements (notamment mobilités), lisibilité de l’information, gestion de la nouvelle compétence intercommunale de l’assainissement qui appelle une simplification, une rationalisation de l’organisation. Sans surprise, nous avons voté contre le budget (ou plutôt les nombreux budgets) 2020 qui traduisent une vision politique qui n’est pas la nôtre.

A noter d’ailleurs que nous avons proposé de mettre en place le dégrèvement de CFE prévu dans le cadre du projet de loi de finances, essuyant un refus. C’’est bien dommage pour les TPE/PME du secteur du tourisme de notre territoire ! https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/allegement-paiement-cotisation-fonciere-entreprise

Solidaires et cohérents, nous avons voté pour les différentes mesures de soutien relatives à la pandémie.

S’agissant des syndics et diverses participations à des organismes extérieurs, la réponse du Pt de l’interco est très claire : zéro place pour l’opposition par principe.

Nous siègerons dans les commissions suivantes :

  • Cycle de l’eau : Oumar Camara
  • Mobilités : Keyne Richard
  • Environnement : François-Charles Cuisigniez
  • Finances et ressources : José Tomas
  • Aménagement : moi-même
  • Habitat : José Tomas
  • et prévoyons de contribuer activement à la commission Développement économique où nous n’avons pas eu de siège.

Pour mémoire, nous avons obtenu des suppléances, lors du conseil de lundi, pour les commissions appels d’offres etc. et un siège à la commission consultative des services publics locaux

Comptez sur nous !

casgbs

Elue d’opposition du mois, portrait par AELO

Retour rapide sur le conseil municipal du 25 juin 2020

Premier conseil municipal de Sartrouville après l’installation du 25 mai : un ordre du jour chargé avec 44 délibérations dont le budget, le tout reçu vendredi soir. Mais nous avons proposé des délibérations à inscrire à l’ordre du jour, des amendements etc. Nous formons une opposition solide, constructive, vigilante  et au travail pour les Sartrouvillois !

Nous avons ainsi proposé la création de la commission de contrôle (financier), obligatoire, en rédigeant nous-mêmes une délibération et un rapport que nous avons transmis début juin. Le Maire tergiverse. Transparence et association des habitants à la démocratie locale, c’est toujours un sujet difficile pour la majorité municipale à Sartrouville.

Nous avons demandé le report du vote du règlement intérieur qui contient des dispositions qui sont, à notre sens, incompatibles avec la loi en matière de droit d’expression des élus d’opposition et parce que nous avons des propositions pour l’enrichir et contribuer à un fonctionnement plus efficace. Ca a été non. Dommage aussi mais nous n’en resterons pas là.

Nous avons voté contre un budget qui traduit des choix politiques que nous contestons profondément, surtout dans cette période de pandémie qui renforce la nécessité des solidarités. Avancement des principaux projets, aménagements de piste cyclables, stationnement et DSP QPark ou 30 000pour la Frappadigue, nous avons obtenu des réponses. avec le petit coup de peinture verte déjà effacée (notamment).

Nous nous nous sommes réjouis des mesures prises pour le personnel municipal mobilisé pendant la pandémie et avons voté pour des décisions nous semblant aller dans le bon sens, favorables aux habitants. En revanche, nous avons maintenu notre demande de quotient familial pour les activités gérées par la ville (c’est toujours non) et voté contre le renouvellement de la privatisation de l’accueil des enfants.

+Ici

Prochain conseil municipal : rdv le 25 juin

Un conseil chargé avec le budget et notamment le budget supplémentaire 2020 qui permet d’intégrer les mesures liées à la pandémie (1,5 M€ environ) mais également des reports de 2019. Ce sont ainsi 7,7 M€ d’investissements qui sont reprogrammés (on ne sait pas lesquels dans le dossier transmis), confirmant la difficulté de la ville année année après année à réaliser ses projets.

Nous l’avons déjà souligné et c’est préoccupant : les annonces doivent se concrétiser, nous rappellerons régulièrement les engagements qu’il a pris pendant la campagne. En effet, les promesses de 2014 ont été largement passées sous silence (nous en avons la liste et connaissons les réalisations) et nous veillerons à ce que ne soit pas le cas pour ce mandat !

Nous avons fait des propositions pour ce conseil, la prime Covid pour le personnel est bien reprise, nous nous en réjouissons. Mais nous avons rédigé et adressé des projets de délibérations pour améliorer la transparence et les finances de la ville et, bizarrement, les sujets n’ont pas été inscrits à l’ordre du jour. Nous reviendrons plus longuement sur ce sujet très vite. Transparence, démocratie, écologie et solidarité : nous ferons des propositions en ce sens tout le long de ce conseil au fil des sujets pour améliorer la participation des citoyens et usagers, demander l’intégration des ressources des familles dans les tarifs etc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Transparence sur les marchés et finances de la ville : rdv en 2020 pour Sartrouville ?

C’est l’engagement pris ce soir par la majorité municipale : donner enfin chaque année les bilans, les comptes rendus financiers des sociétés et associations auxquelles la ville a délégué ses services publics.

Cette commission est obligatoire (c’est dans la loi), au moins une fois par an pour rendre compte aux citoyens des activités, de la qualité, des budgets en toute transparence. Des élus et des représentants des associations y sont présents et sont censés éplucher les comptes etc. pour s’assurer que le service rendu aux Sartrouvillois est de qualité, conforme aux sommes versées et proposer des améliorations.

A Sartrouville, ça a été :

  • zéro info et zéro commission en 2019 (pas faute de l’avoir demandé !),
  • des commissions tronquées les années précédentes : zéro info sur des délégations sensibles comme la Ferme de Gally ou l’accueil périscolaire

Rdv en septembre nous a-t-il été dit après cette 1ère commission réduite à quelques sujets (marchés Debussy/Gare, Assainissement et renouvellement du marché « Centre de loisirs ») pour des raisons sanitaires (nous a-t-il été précisé).

Alors nous prenons acte de cet engagement et nous ne laisserons passer aucun manquement. C’est l’engagement que nous, Sartrouville citoyenne, nous avons pris avec vous et, nous, nous ne le tiendrons.

A bientôt !

Pour en savoir +

Parmi les sujets traités par cette commission

  1. Stationnnement (Qpark)
  2. Cantine (Sodexho)
  3. Crèche (Babilou)
  4. Assainissement (Sedif, Véolia et autres)
  5. Marchés Debussy Gare (Cordonnier Loiseau)
  6. Centre de loisirs (IFAC)
  7. Ferme de Gally

La Commission consultative des services publics locaux est prévue à l’article L. 1413-1 du code général des collectivités territoriales (CGCT). Elle est donc obligatoire a pour vocation de permettre l’expression des usagers des services publics par la voie des associations représentatives. Elle contribue ainsi à la participation des citoyens au fonctionnement des services publics et permet d’accéder aux éléments de bilan des services publics locaux confiés à des prestataires extérieurs

25 mai : installation du nouveau conseil municipal de Sartrouville

C’est finalement lundi 25 mai, à 19h00, au gymnase Carnot que sera installé le nouveau conseil municipal de notre ville.

A l’ordre du jour :

  • le maire et ses adjoints, mais aussi leurs indemnités d’élus (sujet qui aurait pu être reporté pour réduire le conseil) et les majorations de ces indemnités
  • la composition de plusieurs commissions visant à de la transparence (nous y sommes très attachés !) : notamment appels d’offres, marchés publics et délégations de services publics mais aussi la fameuse commission consultative des services publics locaux réunie au moins une fois par an (pas à Sartrouville..) et, enfin, le conseil d’administration du centre communal d‘action sociale

Notre liste « Sartrouville, citoyenne » y sera présente, avec ses 5 élus, pour vous représenter, formuler des propositions et y agir avec vigilance. N’hésitez pas à nous signaler vos questions et à nous solliciter.CM

Rdv dimanche 17 mai, 19h00

Parlons ensemble de notre déconfinement à Sartrouville : écoles, transport, services publics locaux etc. Vos questions, vos préoccupations mais également les informations que vous souhaitez partager.

Changeons de format ensemble : 40 mn d’échanges en toute liberté et interactivité avec une nouvelle formule via zoom (lien spécifique disponible dès samedi).

N’hésitez pas à nous signaler (sur fb, sur notre site, notre mail etc.) votre intérêt, les points que vous voulez aborder, vos interrogations pour que nous préparions les éléments pour y répondre.

 

A Sartrouville, c’est zéro info pour l’opposition pendant le confinement

L’ordonnance du 1er avril 2020 a donné des pouvoirs renforcés aux maires sortants pour assurer la continuité du fonctionnement et, en contrepartie, elle impose que tous les élus  soient informés « sans délai et par tout moyen » des décisions prises par le maire. Elle précise aussi que les élus locaux ainsi que les futurs conseillers municipaux qui ne sont pas encore installés seront destinataires de l’ensemble des décisions prises par l’exécutif local.

Visiblement, à Sartrouville, le Maire a « oublié » la 2e partie : zéro tribune dans le 1er magazine pour les élus d’opposition, zéro information sur les décisions prises, zéro visio-réunion, zéro courriel malgré  nos différents courriers et propositions, zéro invitation aux cérémonies de commémoration. Nous n’avons ainsi pas été associés à la cérémonie que vous avez maintenue en hommage aux victimes de la déportation le 24 avril dernier et attendons pour celle du 8 mai, demain donc…

Ce silence est particulièrement regrettable compte tenu de la période qui appelle à la cohésion sociale et à faire bloc dans un esprit républicain. C’est pourquoi nous lui avons écrit cette semaine pour lui demander, une nouvelle et dernière fois, la mise en œuvre de ces dispositions et en avons transmis à Monsieur le Préfet.

On attend, mais le moins que l’on puisse dire c’est que la démocratie locale est sacrément confinée à Sartrouville et que cette situation est très préoccupante.

 

Notre 2e lettre ouverte au Maire sur la gestion de la crise sanitaire à Sartrouville, nos demandes et propositions

Le confinement soulève de multiples questions, à Sartrouville comme ailleurs. Nous avons donc relayé vos interrogations avec les nôtres et les avons adressées au Maire avec de nombreuses propositions.

Nous vous tiendrons informé des éventuelles réponses nous restons vigilants pour que cette crise n’accentue pas davantage les inégalités dans notre ville et pour que la gestion de la crise par le Maire en place se fasse dans la transparence.

Situation sanitaire, dispositifs de protection, signalement des situations de détresse, accès aux aides sociales, assistance dans les démarches auprès des bailleurs, logements d’urgence, rentrée dans les écoles et cantines, suivi des cas détectés, déconfinement, circulation, valorisation et pérennisation de la solidarité, soutien aux agents municipaux et intercommunaux exposés, commerces : nous avons passé en revue les différents sujets qui nous, qui vous préoccupent.

Nous avons voulu questionner la municipalité dans sa gestion, car quelle que soit la situation, nous tenons à défendre nos trois valeurs de justice sociale, d’écologie et démocratie locale.

N’hésitez pas à nous demander communication directe de notre lettre ouverte par courriel (sartrouville.citoyenne@gmail.com ou ici) au-delà de sa publication sur notre site (en cliquant sur chaque page en-dessous) et les réseaux sociaux.

Page 1                 Page 2                  Page 3

Lettre ouverte Confinement 1Lettre ouverte Confinement 2Lettre ouverte Confinement 3

 

N’hésitez pas à la partager et à la faire circuler, afin que chacun puisse être informé et demander des réponses à nos questions.

A bientôt, restons solidaires et portez-vous bien.

 

Sartrouville, l’après

A Sartrouville, nous aussi nous pouvons, à notre niveau contribuer à préparer le « jour d’après » (+ ici) en réfléchissant ensemble à ce que nous apprenons collectivement de cette pandémie et aux leçons que nous voulons en tirer, ensemble et solidaires :

  • des mesures au nom de la justice sociale : le salaire de celles et ceux qui sont employés locaux,  ces « petits métiers indispensables à la commune et à l’intercommunalité (éboueurs etc.), recenser les logements vacants et organiser leur réquisition par la mairie sous conditions pour les victimes de violences familiales et conjugales, pour les mal-logés et sans-abris, un moratoire sur les factures de cantine, centre de loisirs etc. et bien sûr doubler le centre de santé, avoir un stock de médicaments et protections,
  • une solidarité de proximité encouragée : pérenniser la plate-forme des bénévoles et y recourir régulièrement avec des campagnes contre l’isolement, pour l’intergénérationnel, pour un coup de pouce de confection pour la rentrée pour les familles fragiles, un réseau de cuisiniers pour une famille où un membre est hospitalisé, développer un système d’échange local etc ;
  • un soutien à une économie locale, engagée dans la transition écologique et plus solidaire : des aides pour les entreprises qui se mobilisent pour les autres comme en ce moment dans notre ville et qui investissent pour des activités moins polluantes et climaticides, des aides à la reconversion ou à l’implantation d’entreprises selon des clauses réduction d’écart de salaire, maintien d’emploi, des aides à la relocalisation de la production, un point de vote et de promotion des produits « made in Sartrouville », des aides supplémentaires pour les entreprises qui mènent une politique sociale plus ambitieuse en termes de formation
  • une production locale plus forte : tripler les jardins partagés, renforcer les clauses d’achat local dans les services publics et marchés publics de la mairie

Nous aussi, à Sartrouville, « Plus jamais ça ! Préparons le ‘jour d’après »

C’est ce que nous vous proposons pour le 1er FB live de ce mandat et compte tenu de la situation particulière que nous traversons.