Le « logement social » n’est pas un gros mot mais une nécessité

Par Roger Audroin

Janvier 2021

Le Parisien du 26 décembre alertait de la pénurie de logements sociaux en Ile-de-France : 21 000 ont été construits en 2020 alors qu’il faudrait en construire 37 000 par an précise le journal.

Cette situation aggrave la situation de nombreux ménages franciliens notamment les plus modestes. C’est dans ce contexte difficile que 26 maires (de droite) du Val d’Oise ont interpellé le gouvernement pour remettre en cause la loi SRU, loi qui impose aux communes de plus de 1 500 habitants un quota de 20% de logements sociaux devant passer à 25% en 2025. Les contrevenants s’exposent à des pénalités financières.

Pour ces élus la mixité sociale est à sens unique, bonne pour la Seine-Saint-Denis mais surtout pas sur leur territoire. Pourtant, compte tenu du manque criant de logements sociaux, en Ile-de-France ces taux n’apparaissent pas abusifs.

A Sartrouville où plus de 2 000 demandes de logements sont en attente, certains projets de constructions ne prennent pas en compte ces taux. Ainsi, si on prend le projet de construction de logements rue Zacharie, dont le terrain appartenait pourtant à la municipalité et vendu à un groupement BNP Paribas Immobilier/BOUYGUES Immobilier, ce sont 160 logements qui vont être construits avec seulement 23 logements sociaux (soit 14,37%) et pas un seul logement d’urgence n’est prévu qui pourrait servir par exemple à loger une femme victime de violences.

C’est aussi pourquoi le projet de rénovation urbaine sur le plateau – cité des Indes ne peut que nous inquiéter quant au relogement des personnes dont les appartements seront détruits et qui voudront être relogées à Sartrouville.

Notre groupe sera extrêmement vigilant sur le déroulement de cette opération de grande ampleur quant aux propositions et conditions de relogement des Sartrouvillois concernés.

Que cette nouvelle année 2021, avec l’espoir que le coronavirus disparaîtra, nous apporte un monde solidaire et durable. Au cours de l’année notre groupe demeurera vigilant et constructif pour Sartrouville et ses habitants afin que chaque Sartrouvillois y trouve sa place et se sente acteur de la vie de la commune.