Prochain Conseil municipal de Sartrouville le 15 avril

Le prochain conseil de Sartrouville se tient jeudi prochain, 15 avril, gymnase Carnot à 17h00. A l’ordre du jour, principalement (voir le détail plus bas) :

  • urbanisme : la fameuse 8e modification du PLU intervenue sans concertation (la commission se tient demain mais les contributions étaient à rendre le 1er mars!) heureusement la loi rend obligatoire une enquête publique qui a permis des avancées, une nouvelle rue avec une proposition de nom toujours sans lien avec la ville (dommage, nous avons fait des proposions sur ce sujet également) et du nouveau pour le commerce aux numéros 12 et 67 avenue Jean Jaurès
  • voierie : du nouveau aussi pour les nuisances suite aux travaux de la voie nouvelle
  • budget/transparence : enfin la commission de contrôle financier que nous demandons depuis 1 ans (et qui est obligatoire !)
  • Interco : des transferts financiers, des mutualisations de moyens mais pas de projet !

Vous voulez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous organisons également des réunions d’information et d’échanges avant les conseils. Rdv donc en ligne (confinement oblige) mardi 13 à 20h30 : merci de nous indiquer notre présence pour que nous puissions organiser au mieux les échanges et vous transmettre les informations nécessaires.

Sartrouville, 8ième modification du PLU : incohérence et opacité

A chaque modification c’est la même chose : un document très technique et dense, sans planification stratégique avec au contraire une vision limitée et morcelée par quartiers.

Pour cette 8e modification (!), notre groupe a remis au commissaire-enquêteur une contribution d’une dizaine de pages identifiant les problèmes, les incohérences, les questions non résolues mais aussi d’autres options possibles. Nous attendons ses conclusions début avril. De nombreux Sartrouvillois se sont également exprimés mais très peu d’associations, ce que nous regrettons car c’est bien lors des (rares) enquêtes publiques que les avis peuvent être entendus.

Par exemple, des modifications précédentes (2017 et 2019) sont contredites en 2021 (le zonage rue Croix Mallard change de statut pour la 3e fois depuis 2017 pour en faire une zone d’immeubles, la rue Molière qui était un espace vert et sportif supprimé en 2017 devient une friche en 2021 etc.).
On se demande également comment sont prises en compte des évolutions récentes ou en cours (NPNRU, T11) comme la nouvelle voie départementale qui aurait déjà dû susciter des réaménagements de la place nouvelle Madeleine Brès ainsi que de l’axe Berteaux/Voltaire pour remédier à l’augmentation du trafic et de la pollution.
Quelle cohérence avec les orientations stratégiques initiales ? Contrairement aux engagements initiaux, de multiples options pour bétonner toujours plus la ville là où il était prévu de « développer prioritairement de nouvelles constructions dans les secteurs les mieux desservis par les transports en commun ». D’ailleurs, cela fait 7 ans que l’on attend l’évaluation environnementale de ces mesures pourtant prévue.


Pour finir, peu de concertation, juste la mise en ligne d’un document technique et volumineux. Aucune réunion d’information préalable, aucune réunion de la commission Urbanisme sur ce projet, aucune information lors du conseil municipal du 4 février… comme d’habitude, le strict minimum légal.


Il est grand temps de procéder à une révision de ce document afin de proposer un cadre ambitieux et politiquement clair pour le développement de la ville, dans tous ses quartiers et dans tous ses aspects, conçu avec les habitants.

Lycée Evariste Galois : soutien au maintien du 4e poste de CPE

Nous confirmons avec force notre soutien au lycée Evariste qui connaît de graves incertitudes et s’est adressé aux élus du territoire pour relayer leur très grave inquiétude. Nous soutenons leurs démarches et avons notamment adressé un courrier en ce sens à Mme la Rectrice de l’académie le 24 mars, jour d’une mobilisation devant ses bureaux des différents collectifs d’enseignants, personnels d’éducation, parents d’élèves.

Nous avons également sollicité le Maire et les autres élus d’opposition en vue d’une inscription de ce sujet à l’ordre du jour du prochain conseil municipal en vue d’une expression publique, commune et formelle de soutien.

Ce lycée draine près de 2 000 élèves des différentes villes, permet une véritable mixité sociale, monte des projets ambitieux et fait vivre des filières exigeantes avec des enseignements recherchés etc. Il n’est effectivement pas compréhensible que cet établissement se voit retirer son 4e CPE pour redéployer ce poste dans d’autres départements (c’est également le cas à Chanteloup-les-Vignes et à Mantes-la-Jolie).

Les collèges et lycées des villes populaires doivent, au contraire, être soutenus et renforcés.

Comme le dit la lettre du collectif des personnels enseignants et d’éducation, ce 4e poste est nécessaire, essentiel pour « un accompagnement qualitatif et adapté aux plus fragiles » dont on sait bien que la pandémie accroît les difficultés, « un développement des compétences de citoyenneté » plus que jamais nécessaires, « l’accompagnement à la santé des élèves ». Ce maintien est d’autant plus indispensable que ce même lycée accueillera bientôt 2 200 élèves.

Mobilisons-nous donc ensemble, aux côtés du lycée Evariste Galois pour contribuer au maintien de ce poste.

Retour rapide sur le conseil municipal du 4 février


A l’ordre du jour, peu de sujets (retrouver + de détails ici).

Nous n’avons pas voté les garanties d’emprunt des bailleurs sociaux supportés par la ville : les possibilités de relogement social sur place sont insuffisantes et l’information est également insuffisante sur les travaux, l’entretien de ces bailleurs à Sartrouville.

Nous avons voté contre les 58 000 € aux écoles privées hors de Sartrouville accueillant des petits Sartrouvillois considérant que l’argent public doit aller à l’école publique. La majorité municipale peine à afficher ses choix politiques en la matière.

Sur le commerce, nous soutenons les artisans et commerçants de proximité par principe. Mais nous n’avons pas compris l’exonération totale de redevance à l’exploitant des marchés Debussy/Gare pendant plusieurs années faute d’avoir les éléments chiffrés nécessaires (donc abstention). Nous avons voté pour l’appel à projets pour la reprise du local commercial au 5 rue de la République car c’est une bonne chose, enfin, d’avoir un projet pour cet emplacement idéalement placé au pied de la gare en centre-ville. Néanmoins, il n’est pas compréhensible que la ville n’y ait pas procédé avant car elle a acheté le fonds depuis 2017 et le commerce est fermé depuis un moment.

Nous avions 5 questions écrites, mais n’avons pu en poser que 4 (le détail et les réponses sont ici)

  • « point Covid »
  • RD 1021 
  • Eclairage des rues le matin et sécurité des piétons
  • Amicale des locataires du 84
  • 8e modification du PLU

Prochain Conseil municipal de Sartrouville le 4 février

Le prochain conseil de Sartrouville se tient jeudi prochain, 4 février. A l’ordre du jour, peu de sujets et principalement (voir le détail plus bas) :

  • budget/logement : des garanties d’emprunt supportées par la ville pour des bailleurs sociaux (résidence Aurore, rue Estienne d’Orves, avenue du Général De Gaulle)
  • foncier : une nouvelle vente de terrain (la Garenne/Trembleaux)
  • écoles : 78 000€ aux écoles privées situées hors de la ville mais accueillant des élèves domiciliés à Sartrouville
  • centre-ville : lancement d’un appel à projet pour la reprise du commerce (déjà préempté par la ville) 5 rue Jean Jaurès
  • culture : partenariat 2020/2022 avec le théâtre de Sartrouville
  • divers : avis de la Cour régionale des Comptes sur « Lamoura »

A signaler aussi un règlement intérieur du conseil modifié après plusieurs interventions de notre part pour changer celui qui avait voté dans la précipitation malgré nos demandes en juin dernier (et qui contenait des dispositions que nous jugions contraires à la loi).

Vous voulez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous organisons également des réunions d’information et d’échanges avant les conseils. Rdv donc en ligne (confinement oblige) mardi 2 à 19h30 : merci de nous indiquer notre présence pour que nous puissions organiser au mieux les échanges et vous transmettre les informations nécessaires.

Retour rapide sur le conseil municipal du 17 décembre

Un conseil très représentatif d’un fonctionnement peu transparent : des dossiers d’envergure présentés au dernier moment et des documents demandés non transmis… mais, peut-être, une lueur d’espoir pour 2021 ?

Sans surprise, nous avons voté contre le budget avec un sujet « Stade Lambert » tout à fait étonnant où la majorité se préoccupe d’y faire du stationnement mais pas du tout de le remettre en fonction alors que les équipements sportifs manquent à Sartrouville.

Le nouveau projet ANRU enfin présenté (+300 pages datant de 2019 qui nous sont envoyées 5 jours avant le conseil) : une vraie déception car avec 250 millions d’euros on attendait autre chose que des démolitions et la reconstitution d’un groupe scolaire/équipement sportif. On attendait de nouveaux services publics de proximité, du lien associatif pour apaiser et renforcer la solidarité. On attendait aussi, et surtout, que les citoyens soient véritablement associés et informés. Dommage. C’est donc non pour nous aussi.

Idem pour un gros projet immobilier l’angle Jaurès/Berteaux dont la première partie nous est présentée mais pas le projet lui-même car « c’est prématuré ».

Nous avons demandé des compléments pour les demandes de subventions de certaines associations (pour tous les gros montants) et devrions avoir accès aux dossiers, ce qui est normal mais n’a pas été le cas sous le précédent mandat. Espoir donc de comprendre et pouvoir voter de manière éclairée.

Un autre rdv nous est donné pour le prochain conseil : une révision du règlement intérieur (nous nous étions élevés contre, visiblement nous avions raison) et la création, enfin !, d’une commission de contrôle. A suivre donc et pour plus d’infos, c’est ici.

Prochain Conseil municipal de Sartrouville le 17 décembre

Le prochain conseil de Sartrouville se tient jeudi prochain, 17 décembre.

A l’ordre du jour, principalement (voir le détail plus bas) :

  • budget : les orientations 2021, une nouvelle modification du budget 2020 et d’autres ajustements ainsi que la taxe d’aménagement
  • foncier : de nouvelles ventes de terrain
  • politique de la ville : le nouveau programme ANRU (NPNRU) qui est enfin présenté au vote parès 2 ans et après l’avoir voté à l’intercommunalité
  • centre-ville : une convention coeur de ville où l’on apprend (enfin, également) un peu plus sur ce projet que nous avons pourtant dû pointer à la majorité dubitative en 2018
  • subventions : aux associations notamment dont les associations culturelles et sportives (voir en bas).

Vous voulez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous organisons également des réunions d’information et d’échanges avant les conseils. Rdv donc en ligne (confinement oblige) lundi 14 à 20h00 : merci de nous indiquer notre présence pour que nous puissions organiser au mieux les échanges et vous transmettre les informations nécessaires.

Et les subventions aux associations notamment

Nos commerces de proximité à Sartrouville (suite) : nos demandes au Maire de Sartrouville (et, toujours, nos propositions)


A nouveau, nous avons demandé au Maire de s’engager davantage pour soutenir nos commerçants et artisans tout en respectant les règles sanitaires.

Nous lui avons adressé une nouvelle lettre ouverte en ce sens (zéro réponse à la précédente) et sommes revenus sur ce sujet à la fin du conseil municipal de jeudi pour insister.

Nous considérons que les mesures actuelles de la ville ne sont pas suffisantes et nous avons de nombreuses suggestions très concrètes et pas nécessairement très coûteuses pour les finances publiques.

Nous regrettons profondément que, à nouveau, ces propositions soient balayées d’un revers de main juste parce que c’est l’opposition qui les met sur la table. Nos commerçants, le lien social qu’ils construisent, leurs emplois etc. méritent mieux que cela.

Au moment où ils peuvent rouvrir, nous leur ré-affirmons notre soutien et notre attachement à la vie locale, à la cohésion et à la proximité.

Retour rapide sur le conseil municipal du 26 novembre

Premier sujet : l’égalité femme-homme à Sartrouville avec un rapport décevant, (toujours zéro logement d’urgence par exemple).

Les orientations budgétaires de 2021 : toujours aussi peu de social et de solidarité, c’est donc logiquement non pour nous également. Ventes à venir + 10 millions € de terrains, modification et/ou ( ?) révision du PLU que nous découvrons à cette occasion

Nous n’avons pas voté pour les ventes etc. des terrains de la ville faute de cartographie du patrimoine de la ville. Nous avons voté contre la vente des 5000 m2 rue Zacharie à Bouygues pour du logement

Nous n’avons pas voté la convention « politique de la ville » avec le département des Yvelines car il suppose que nous ayons connaissance du projet ANRU dont nous n’aurons connaissance que le mois prochain. Nous n’avons pas voté l’exonération de taxe pour les bailleurs sociaux en contrepartie d’engagements dont nous peinons à voir la réalité.

Nous avons voté pour la mutuelle prévoyance des services de la ville, pour les chèques-loisirs aux enfants et familles vulnérables, pour les dispositifs favorisant la petite enfance, pour le contrat éducation artistique et culturelle associant le théâtre.

Et les questions écrites que nous avons soumises au Maire : Soutien aux commerces de proximité avec des propositions très concrètes de notre groupe, Centre de vaccination Covid, Projet de restructuration Clémenceau, Assises Education/prévention de la violence (cf. incendie du bus lundi).

+ ici