Un logement pour tous, c’est possible dans notre ville mais 2 200 familles sont en attente

C’est la tribune de Danielle Chodat pour notre groupe dans le magazine de la ville de la rentrée

Le logement est un droit fondamental mais il devient de plus en plus difficile d’acheter ou de louer à Sartrouville. En effet, les prix de l’immobilier grimpent, les logements sociaux se réduisent et les familles, les jeunes qui veulent prendre leur envol ont de moins en moins les moyens de rester dans notre ville. Des solutions existent pourtant !

Vous pouvez lire la tribune ici +

Salon des associations

Une édition 2020 particulière en raison des consignes sanitaires et d’un contexte de reprise difficile pour certaines associations qui ont été contraintes de cesser leurs activités depuis plusieurs mois. D’autres ont été submergées par des demandes d’aides ou s’attendent à l’être face à la précarité dans laquelle un nombre important de familles sartrouvilloises se retrouvent (logement, alimentation, aide aux enfants etc.).

Sport, logement et solidarité avec des questionnements et des engagements très concrets que notre collectif poursuit à la rentrée. Cadre de vie et rentrée des jeunes aussi, sans oublier culture et citoyenneté.


Plus que jamais, la vie associative est à encourager et soutenir car elle constitue un maillon fondamental de proximité et de solidarité, l’une des réponses fortes dans cette période compliquée pour toutes et tous.

Les commissions intercommunales, c’est parti !

Première commission de la mandature « Foncier, urbanisme et aménagement » le 3 septembre avec la revue des projets.

Ce sont autant de sujets structurants pour notre territoire : quels équilibres entre nature, agriculture et développement gros projets commerciaux ? quelle vision pour les 20 prochaines années ? quelle stratégie d’acquisition foncière pour bien aménager des pôles attractifs ? quelle politique pour accueillir des entreprises et leur permettre de se développer ? quelle ambition pour les coeurs de nos villes.

Derrière des sujets techniques, c’est tout notre quotidien d’aujourd’hui et de demain dont il s’agit : si l’on raccorde l’A14 à la plaine de Montesson, par exemple (personne n’y songe… ou presque !) c’est une transformation radicale de tout le territoire et un bouleversement en termes de transport, de logement, d’écologie etc.

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à contacter

C’est la rentrée à Sartrouville !

Bientôt la rentrée

Partager et avancer ensemble, c’est notre démarche depuis le début et nous avons poursuivi ainsi hier soir avec une partie de l’équipe :

– le point sur les dossiers en cours, car nous avons travaillé à de nombreux projets et actions cet été pour notre ville,

– des idées à approfondir pour maintenir et renforcer notre proximité malgré la distanciation qu’impose la pandémie

Ambiance conviviale avec un repas à la bonne franquette partagé à partir de ce que chacun a apporté, une belle et savoureuse métaphore de notre conception de la politique !

Alors, rdv au salon des associations le 6 septembre, au parc du Dispensaire toute la matinée.

Et ensuite, conseil communautaire le 24 septembre et conseil municipal le 1er octobre… nous vous inviterons à partager tout cela le moment venu. Bonne rentrée à toutes et tous, petit(e)s et grand(e)s

Retour sur le conseil communautaire  de la Communauté d’Agglomération Saint Germain Boucles de Seine du 9 juillet 2020

Un conseil copieux qui finit d’organiser la mandature et pour le budget 2020, soit 62 délibérations que nous avons soigneusement préparées avec questions amendements et propositions.

Sur le budget, nous avons interrogé la majorité sur différents points : investissements (notamment mobilités), lisibilité de l’information, gestion de la nouvelle compétence intercommunale de l’assainissement qui appelle une simplification, une rationalisation de l’organisation. Sans surprise, nous avons voté contre le budget (ou plutôt les nombreux budgets) 2020 qui traduisent une vision politique qui n’est pas la nôtre.

A noter d’ailleurs que nous avons proposé de mettre en place le dégrèvement de CFE prévu dans le cadre du projet de loi de finances, essuyant un refus. C’’est bien dommage pour les TPE/PME du secteur du tourisme de notre territoire ! https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/allegement-paiement-cotisation-fonciere-entreprise

Solidaires et cohérents, nous avons voté pour les différentes mesures de soutien relatives à la pandémie.

S’agissant des syndics et diverses participations à des organismes extérieurs, la réponse du Pt de l’interco est très claire : zéro place pour l’opposition par principe.

Nous siègerons dans les commissions suivantes :

  • Cycle de l’eau : Oumar Camara
  • Mobilités : Keyne Richard
  • Environnement : François-Charles Cuisigniez
  • Finances et ressources : José Tomas
  • Aménagement : moi-même
  • Habitat : José Tomas
  • et prévoyons de contribuer activement à la commission Développement économique où nous n’avons pas eu de siège.

Pour mémoire, nous avons obtenu des suppléances, lors du conseil de lundi, pour les commissions appels d’offres etc. et un siège à la commission consultative des services publics locaux

Comptez sur nous !

casgbs

Elue d’opposition du mois, portrait par AELO

Retour rapide sur le conseil municipal du 25 juin 2020

Premier conseil municipal de Sartrouville après l’installation du 25 mai : un ordre du jour chargé avec 44 délibérations dont le budget, le tout reçu vendredi soir. Mais nous avons proposé des délibérations à inscrire à l’ordre du jour, des amendements etc. Nous formons une opposition solide, constructive, vigilante  et au travail pour les Sartrouvillois !

Nous avons ainsi proposé la création de la commission de contrôle (financier), obligatoire, en rédigeant nous-mêmes une délibération et un rapport que nous avons transmis début juin. Le Maire tergiverse. Transparence et association des habitants à la démocratie locale, c’est toujours un sujet difficile pour la majorité municipale à Sartrouville.

Nous avons demandé le report du vote du règlement intérieur qui contient des dispositions qui sont, à notre sens, incompatibles avec la loi en matière de droit d’expression des élus d’opposition et parce que nous avons des propositions pour l’enrichir et contribuer à un fonctionnement plus efficace. Ca a été non. Dommage aussi mais nous n’en resterons pas là.

Nous avons voté contre un budget qui traduit des choix politiques que nous contestons profondément, surtout dans cette période de pandémie qui renforce la nécessité des solidarités. Avancement des principaux projets, aménagements de piste cyclables, stationnement et DSP QPark ou 30 000pour la Frappadigue, nous avons obtenu des réponses. avec le petit coup de peinture verte déjà effacée (notamment).

Nous nous nous sommes réjouis des mesures prises pour le personnel municipal mobilisé pendant la pandémie et avons voté pour des décisions nous semblant aller dans le bon sens, favorables aux habitants. En revanche, nous avons maintenu notre demande de quotient familial pour les activités gérées par la ville (c’est toujours non) et voté contre le renouvellement de la privatisation de l’accueil des enfants.

+Ici

Prochain conseil municipal : rdv le 25 juin

Un conseil chargé avec le budget et notamment le budget supplémentaire 2020 qui permet d’intégrer les mesures liées à la pandémie (1,5 M€ environ) mais également des reports de 2019. Ce sont ainsi 7,7 M€ d’investissements qui sont reprogrammés (on ne sait pas lesquels dans le dossier transmis), confirmant la difficulté de la ville année année après année à réaliser ses projets.

Nous l’avons déjà souligné et c’est préoccupant : les annonces doivent se concrétiser, nous rappellerons régulièrement les engagements qu’il a pris pendant la campagne. En effet, les promesses de 2014 ont été largement passées sous silence (nous en avons la liste et connaissons les réalisations) et nous veillerons à ce que ne soit pas le cas pour ce mandat !

Nous avons fait des propositions pour ce conseil, la prime Covid pour le personnel est bien reprise, nous nous en réjouissons. Mais nous avons rédigé et adressé des projets de délibérations pour améliorer la transparence et les finances de la ville et, bizarrement, les sujets n’ont pas été inscrits à l’ordre du jour. Nous reviendrons plus longuement sur ce sujet très vite. Transparence, démocratie, écologie et solidarité : nous ferons des propositions en ce sens tout le long de ce conseil au fil des sujets pour améliorer la participation des citoyens et usagers, demander l’intégration des ressources des familles dans les tarifs etc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Transparence sur les marchés et finances de la ville : rdv en 2020 pour Sartrouville ?

C’est l’engagement pris ce soir par la majorité municipale : donner enfin chaque année les bilans, les comptes rendus financiers des sociétés et associations auxquelles la ville a délégué ses services publics.

Cette commission est obligatoire (c’est dans la loi), au moins une fois par an pour rendre compte aux citoyens des activités, de la qualité, des budgets en toute transparence. Des élus et des représentants des associations y sont présents et sont censés éplucher les comptes etc. pour s’assurer que le service rendu aux Sartrouvillois est de qualité, conforme aux sommes versées et proposer des améliorations.

A Sartrouville, ça a été :

  • zéro info et zéro commission en 2019 (pas faute de l’avoir demandé !),
  • des commissions tronquées les années précédentes : zéro info sur des délégations sensibles comme la Ferme de Gally ou l’accueil périscolaire

Rdv en septembre nous a-t-il été dit après cette 1ère commission réduite à quelques sujets (marchés Debussy/Gare, Assainissement et renouvellement du marché « Centre de loisirs ») pour des raisons sanitaires (nous a-t-il été précisé).

Alors nous prenons acte de cet engagement et nous ne laisserons passer aucun manquement. C’est l’engagement que nous, Sartrouville citoyenne, nous avons pris avec vous et, nous, nous ne le tiendrons.

A bientôt !

Pour en savoir +

Parmi les sujets traités par cette commission

  1. Stationnnement (Qpark)
  2. Cantine (Sodexho)
  3. Crèche (Babilou)
  4. Assainissement (Sedif, Véolia et autres)
  5. Marchés Debussy Gare (Cordonnier Loiseau)
  6. Centre de loisirs (IFAC)
  7. Ferme de Gally

La Commission consultative des services publics locaux est prévue à l’article L. 1413-1 du code général des collectivités territoriales (CGCT). Elle est donc obligatoire a pour vocation de permettre l’expression des usagers des services publics par la voie des associations représentatives. Elle contribue ainsi à la participation des citoyens au fonctionnement des services publics et permet d’accéder aux éléments de bilan des services publics locaux confiés à des prestataires extérieurs

25 mai : installation du nouveau conseil municipal de Sartrouville

C’est finalement lundi 25 mai, à 19h00, au gymnase Carnot que sera installé le nouveau conseil municipal de notre ville.

A l’ordre du jour :

  • le maire et ses adjoints, mais aussi leurs indemnités d’élus (sujet qui aurait pu être reporté pour réduire le conseil) et les majorations de ces indemnités
  • la composition de plusieurs commissions visant à de la transparence (nous y sommes très attachés !) : notamment appels d’offres, marchés publics et délégations de services publics mais aussi la fameuse commission consultative des services publics locaux réunie au moins une fois par an (pas à Sartrouville..) et, enfin, le conseil d’administration du centre communal d‘action sociale

Notre liste « Sartrouville, citoyenne » y sera présente, avec ses 5 élus, pour vous représenter, formuler des propositions et y agir avec vigilance. N’hésitez pas à nous signaler vos questions et à nous solliciter.CM